MASSAGE THAI

Un enchaînement harmonieux à base de digipuncture et d'étirement.


Le Massage thaï traditionnel est une thérapie ancienne pratiquée en Thaïlande. Celle-ci était jadis pratiquée par des ermites considérés comme médecins du Bouddha et serait originaire de l'Inde.

 Massage traditionnel thaïlandais, Nuad Bo'rarn
Cet art du toucher s'effectue sur un matelas à même le sol, et vêtu d'habits amples et confortables. Le praticien fait passer le client d'une posture de yoga à une autre, incorporant dans la pratique une combinaison traditionnelle de massage, d'acupressure (acupression), de travail sur les canaux énergétiques (sen), et de doux étirements passifs. Il est d'ailleurs souvent courant d'entendre dire en Thaïlande que le Nuad Borarn, c'est du yoga pour les paresseux.

 Origines du massage
Le Wat Phra Chetuphan (on prononce Watte Jétubon), plus connu sous le nom de Wat Pho (temple du Bouddha couché), est un temple de Bangkok considéré comme le lieu de naissance du massage thaï. On peut y admirer des statues d'ermites pratiquant divers gestes de la méthode d’auto-massage connue sous le nom de « Rishi dat ton », l’auto-massage des ermites. Ces statues ont été réalisées à la demande du roi Rama III (1787-1851).
De nombreuses peintures murales présentent aussi les points d'accupression.


 Concept
La théorie du massage thaï se fonde sur le concept de lignes d’énergie liées au corps. Si ces lignes d’énergie sont bloquées, cela provoque un problème de santé, comme par exemple le stress, la tension artérielle élevée ou la fièvre. Quand le corps ne va pas bien, l’esprit est aussi faible. Pour guérir de telles maladies, le massage traditionnel thaï a vocation à libérer des lignes d’énergie bloquées. Les parties souffrantes sont pressées avec les pouces pour favoriser les circulations d’énergie.